Propagation from Cuttings - Notes from a workshop at Pépinière Filippi
Multiplication par boutures – un atelier chez Olivier Filippi

missing image
Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The principles of growing plants from cuttings


In the right conditions, a cutting will do everything it can to produce roots. It will emit auxins, or plant growth hormones, that will stimulate the production of roots.


This ability of plants to develop roots is called rhizogenesis. It resides mainly in the leaf nodes on the stem and is more pronounced in some plants than others.

Try first with an oleander cutting which develops roots easily. A cutting placed in a jar of water will produce roots in 3 weeks. Much more difficult is Arbutus unedo where rhizogenesis is poor.

Principe du bouturage


Lorsqu'on coupe le rameau d'une plante, celui-ci va tout faire pour produire des racines : placé dans de bonnes conditions, il va émettre des auxines (hormones) qui vont stimuler la production de racines.

Cette aptitude de la plante à émettre des racines s'appelle la rhizogénèse. Elle est plus ou moins forte selon la plante et réside surtout au niveau des nœuds.

Elle est très forte, par exemple, pour le laurier-rose dont un rameau placé dans une bouteille d'eau émet des racines au bout de 3 semaines. Le laurier-rose est la plante de base pour essayer le bouturage. Par contre, la rhizogénèse est faible pour l'arbousier qui sera donc difficile à bouturer.


When to take cuttings?


Choosing the best time of year to take cuttings is very important and will influence the level of success. The growing seasons, spring and autumn, are ideal as this is when sap is rising. Weather conditions are also important as growth is stronger after rain.

For example:

  • Oleander cuttings strike easily in June and July.
  • Evergreens are best propagated in autumn, after rain.

The lunar calendar is not an important factor in choosing the best time for propagation. Olivier advised us to try different plants at different times of the year and record the results. In this way we could create a calendar of the best times for propagating cuttings of different plants.

Quand bouturer ?


La période de bouturage est très importante et conditionne le taux de réussite de cette opération. Il faut bouturer en sève active. Les périodes de pousse, au printemps et en automne, sont idéales. La maturité du bois dépend aussi des conditions de temps et est conditionnée par la pluie.

Exemples :

  • Le bouturage du laurier-rose est facile en juin-juillet.
  • Les boutures de persistants se font en automne, après les pluies.

Le calendrier lunaire n'est pas un facteur primordial pour choisir la période de multiplication. Olivier nous conseille de faire beaucoup d'essais, à diverses périodes de l'année et de noter les résultats. On pourra ainsi se constituer un calendrier des meilleures périodes de bouturage par plante.


How to take a cutting


In Olivier’s nursery the seedlings are small because, as he needs thousands, they take up less space. But it’s also important to take into account that the bigger the cutting, the more difficulty it will have in surviving until its roots have developed.

Comment choisir une bouture ?


A la pépinière, les boutures sont plutôt petites. Comme il y en a des milliers, elles occupent ainsi moins de place. Il faut noter également que plus la bouture est grande, plus elle aura de la difficulté à survivre pendant sa période d'enracinement.


missing image
Trays of tiny plants
Les plaques alveolées remplies de jeunes boutures

The amateur gardener should cut a stem 10-15 cm long, with at least three leaf nodes, usually from a terminal shoot. Depending on the plant, the cutting can be of a ripe or semi-ripe stem, but should not be from hardwood.


Examples:

  • For cistus, choose a semi-ripe cutting.
  • For Buddleja officinalis, shoots which appear after flowering make good cuttings.
  • For some salvias a herbaceous terminal shoot will work well.
  • To take a euphorbia cutting, select a terminal shoot, then leave it to soak for 30 minutes in warm water to allow the latex to flow out prior to putting it into a growing medium.

Le jardinier amateur choisira un rameau de 10 à 15 cm de long, comportant au moins 3 nœuds. On utilise le plus souvent la pousse terminale du rameau. Suivant les plantes, le bois sera aoûté ou semi-aoûté Il ne faut jamais utiliser de bois dur. Pour certaines plantes, on peut aussi utiliser un rameau herbacé.

Exemples:

  • Pour le ciste, il faut utiliser un rameau semi-aoûté.
  • Pour le Buddleja officinalis, les pousses après la floraison sont bonnes à bouturer.
  • Pour certaines sauges : pousse terminale herbacée.
     
  • Pour faire une bouture d'euphorbe : il faut choisir une pousse terminale, la laisser tremper pendant ½ h dans de l'eau tiède pour éliminer le latex qui s'écoule, avant de procéder au bouturage.

How to prepare and plant cuttings


  • Using clean, sharp secateurs, cut just below a leaf node. It’s OK to keep a heel on the cut.
     
  • Prepare the cutting by removing all the leaves apart from two or three at the top. This prevents excessive loss of water from the shoot as it has no roots to hydrate it. If leaves are large they can be cut in half.

Technique du bouturage


  • On sectionne la bouture sous un nœud -coupé en biseau- avec un sécateur propre et bien affûté. On peut aussi garder un talon.
  • On prépare la bouture en supprimant toutes les feuilles du rameau à l'exception de deux ou trois feuilles au sommet pour éviter une trop grande perte d'eau du rameau qui n'a plus de racines pour s'hydrater. Les grandes feuilles pourront être coupées à moitié.
missing image
Preparation of a rosemary cutting
Préparation d'un rameau de romarin
missing image
A cistus cutting ready for potting
Rameau de ciste prêt à être bouturé
  • While they are being formed, the young roots need oxygen so it is important to keep the growing medium well aerated. At the Filippi nursery, cuttings are placed in small soil blocks in blister trays. The space between the growing medium and the cell wall of the tray allows for oxygenation of the roots.
  • At home one should fill a container with a mixture consisting of peat, vermiculite and perlite to ensure it is well-drained and aerated. It’s also possible to buy commercial potting compost. Or you could use a 50/50 mixture of home-made compost and sand.
  • Insert the cutting into the growing medium; ensuring that at least one node is covered. If using a larger pot, place the cuttings around the circumference, 1-2 cm from the edge.
     
  • Water by capillary action by leaving the container to soak in a tray of water.
  • Then place the container in a plastic bag, or under a cloche or inverted bottle, in a bright, warm and humid environment. The humidity of the air surrounding the cutting is important and should be close to 100% during the rooting phase as drying out is a common cause of failure. However, with this level of humidity there is a risk of fungal attack.
  • Les racines ont besoin d'oxygène dans leur phase de formation. Il est important que le substrat soit bien aéré. A la pépinière, les boutures sont piquées dans des mini-mottes qui sont déposées dans des plaques alvéolées. L'espace entre la mini-motte et les parois de l'alvéole est favorable à l'oxygénation des racines.
  • Le jardinier remplira le contenant d'un mélange drainé et aéré, composé de tourbe blonde, vermiculite, perlite. On peut acheter un mélange pour bouture du commerce. On peut aussi faire un mélange compost maison et sable 50/50. On peut aussi utiliser du sable humide.
  • On pique les boutures dans le substrat en plaçant au moins un nœud en terre. Si on utilise un container, on dispose les boutures sur le pourtour, à 1 ou 2 cm des bords.
  • On arrose par capillarité en trempant le container dans un bac d'eau.
  • On met ensuite les boutures « à l'étouffée » en plaçant le container sous un sac plastique, sous une cloche ou sous une bouteille renversée, dans un environnement lumineux, chaud et humide. L'hygrométrie de l'air est très importante pour la bouture. Elle doit être proche de 100 % pendant la phase d'enracinement. Le dessèchement est un facteur d'échec. Mais il y a un danger cryptogamique lorsque le taux d'humidité est trop élevé.
missing image
Place the container under a plastic bag
Installation maison pour mettre les boutures à l'étouffée
missing image
Home-made greenhouse
Mini-serre
  • To avoid fungal attack, cuttings should be monitored daily and aerated. For Mediterranean plants the leaves must be completely dried once each day. At home, if a fungal attack occurs, use a hair dryer on a cool setting to break the spread of the fungus and dry the leaf surface. Do not use fungicides as these can kill the mycorrhizal roots which are very important for Mediterranean plants. Alongside the plant’s root system, mycorrhizae promote the absorption of water and nutrients, thus improving growth and ensuring the development of a good root system. In general, it’s best to avoid all chemicals.



     
  • The temperature of the growing medium should be higher than that of the surrounding air so it can be helpful to place the pots on a heated tray.
  • Il faut donc surveiller quotidiennement les boutures et les aérer pour éviter les attaques des champignons. Pour les plantes méditerranéennes, il faudrait que les poils soient complètement secs après aération. En cas d'attaque cryptogamique, on peut utiliser un séchoir à cheveux pour « casser » la propagation du champignon et pour sécher la surface des feuilles (il ne faut pas le régler trop chaud). Il ne faut pas utiliser de fongicides qui tuent les mycorhizes des racines, très importantes pour les plantes méditerranéennes. En s’associant au système racinaire des plantes, les mycorhizes favorisent l'absorption de l’eau et des éléments nutritifs, ce qui améliore la croissance et assure le bon développement des racines et des plantes. D'une manière générale, il faut éviter les intrants chimiques qui détruisent les mycorhizes.
  • La température du sol doit être plus élevée que celle de l'air. Il est recommandé de placer un cordon chauffant sous les pots.

Are commercially produced rooting hormones necessary?


Auxins are commercially produced and sold as rooting hormones. They promote and accelerate the rooting process so can be useful for those species which are difficult to propagate. A plant such as arbutus is much more likely to be successful if rooting hormones are used but for most plants they are unnecessary.





In years gone by two products naturally rich in rooting hormone were used by growers, willow water and bramble powder. Both willow and brambles produce high levels of auxin so take root very easily. At home you can use material from these two plants to prepare a liquid which will promote rooting.




Willow solution: Leave willow twigs in bucket of water for 4-5 weeks until roots have appeared. Large quantities of auxin will have been released into the water during this process. Soak your cuttings for 24 hours in this auxin-rich solution before placing them in a growing medium.


Bramble solution: Bramble puts out roots wherever it touches the ground. Take some of these young white roots, cut them into small pieces and soak in water for 24 hours. The auxin-rich solution produced can be used as above, to soak cuttings before planting.

Faut-il utiliser une hormone de bouturage ?


L'auxine est fabriquée industriellement sous le nom d'hormone de bouturage. Elle favorise et accélère le processus d'enracinement. Elle est très utile pour bouturer des espèces qui ont des difficultés à s'enraciner. Il faut donc cibler les végétaux qui en ont besoin, comme par exemple l'arbousier, dont le taux de réussite du bouturage est 3 à 4 fois supérieur en utilisant une hormone de bouturage. Par contre, cette hormone est inutile pour la majorité des plantes.


Autrefois, deux produits naturels, riches en hormone de bouturage, étaient utilisés par les horticulteurs : l'eau de saule et la poudre de ronce. Ces produits utilisent la faculté de ces 2 plantes à produire abondamment de l'auxine et à s'enraciner très facilement. Pour favoriser l'enracinement de ses boutures, le jardinier amateur pourra confectionner artisanalement un liquide riche en auxine à partir du saule ou de la ronce :


L'eau de saule : Elle est obtenue en faisant raciner des branches de saule dans un seau d'eau pendant 4 à 5 semaines. Les branches libéreront une grande quantité d'auxine dans l'eau. On mettra ensuite les boutures à tremper pendant 24 h dans cette solution très riche en auxine avant de les mettre en place.


L'eau de ronce : La ronce émet des racines dès qu'elle touche le sol. Ces jeunes racines blanches vont libérer de l'auxine si on les hache avant de les mettre à tremper dans de l'eau, pendant 24 h. Il suffira ensuite de laisser tremper les boutures dans cette eau pendant 24 h.

Potting-on


Rooted cuttings should repotted into a larger container. Any roots protruding from the soil can be cut off and the green parts cut down a little. The new pot should be protected in a greenhouse or indoors whilst the roots develop.

Rempotage des boutures


La bouture racinée sera rempotée dans un godet plus grand. Il faut alors couper les racines qui dépassent de la motte et retailler un peu la plante. Ce godet sera placé dans la serre de multiplication ou dans les mêmes conditions que la bouture, pour un premier durcissage.

missing image
A young plant ready for potting-on
Jeune bouture prête pour le premier rempotage
missing image
Trim the roots of this young Coronilla glauca before potting on
Bouture de Coronilla glauca – il faut couper les racines

The young plant can then be potted-on a second time and hardened off in a cold frame or outdoors.

La plante sera ensuite rempotée dans un container pour un 2ème durcissage en tunnel froid ou à l'extérieur.

The shape of the plant pot


Plants raised in classic, round plant pots will have roots that have twisted around in a circular fashion. Once planted, it is difficult for these roots to reach downwards into the ground to draw up water. This can lead the plant failing because its root system does not develop sufficiently for it to become autonomous and it dies as soon as regular watering ceases.


Long pots have vertical grooves that guide the roots downwards rather than allowing them to turn in circular fashion. When planted, these roots will continue to grow downwards and the plant will be better able to withstand drought.


We also spotted strings of bacterial nodules on the roots of a Coronilla glauca.

Importance de la forme du container


Les plantes élevées en container rond classique ont les racines qui tournent et qui forment un chignon. A la plantation, très peu de racines parviennent à plonger dans le sol pour puiser l'eau nécessaire à la plante. Cela conduit à un échec de culture car la plante ne peut pas développer un système racinaire suffisant pour pouvoir être autonome et elle meurt dès que l'on cesse de l'arroser.

Les pots anti-chignon sont garnis de fortes rainures verticales qui guident les racines vers le bas en les empêchant de tourner, ce qui donne un beau racinage. A la plantation, les racines vont plonger rapidement en profondeur pour mieux résister à la sécheresse.

On remarque même les chapelets de nodules bactériens sur les racines des coronilles.

missing image
Good root development on plants grown in long pots
Beau racinage des plantes élevées en pot anti-chignon
missing image
Close-up of the bacterial nodules on the roots of Coronilla glauca
Coronilla glauca gros plan sur les racines et les nodules bactériens

Growing cuttings in open ground


Cuttings can be started off in open ground until April, but later than that it’s too hot.

  • Choose a location in dappled shade and prepare the ground by mixing sand and soil together to provide a soft, supple soil for the young plant.
  • The cutting can be longer than for those raised under polythene and more leaves can be retained.

Bouturage en pleine terre


On peut bouturer en pleine terre jusqu'en avril (après il fait trop chaud).

  • Choisir un emplacement avec une ombre tamisée, préparer la terre en mélangeant du sable, de façon à obtenir un sol souple.
  • Le rameau à bouturer doit être plus long que pour une bouture faite à l'étouffée, et on gardera peu de feuilles.
missing image
Cutting of Atriplex canescens ready to start off outside
Rameau d'Atriplex canescens pour bouture en pleine terre

Examples of plants to propagate outside:

  • in Feb./March: Artemisia arborescens, Rhodanthemum hosmariense , Atriplex sp.
  • from mid-October: lavender varieties
  • in summer: tomatoes

To get a new tomato plant (for example, cœur de bœuf, noire de Crimée, rose de Berne) allow a sucker to grow then cut it off and bury 30 cm of the stem in a damp furrow leaving just a few leaves in the open air. A beautiful new plant will be created in no time.

Exemples - on peut bouturer en pleine terre :

  • en février-mars : Artemisia arborescens, Rhodanthemum hosmariense, Atriplex sp.
  • vers le 15 octobre : la lavande
  • en été : la tomate

Pour obtenir un nouveau pied de bonnes tomates (cœur de bœuf, noire de Crimée, rose de Berne), couper un gourmand qu'on a laissé grandir, enterrer 30 cm de tige dans un sillon humide en laissant juste émerger quelques feuilles. On obtient rapidement un beau pied de tomate.

Protecting cuttings when travelling


To keep cuttings in good condition when travelling place them in a sealed plastic bag with a very small amount of water.

Conservation des boutures


Pour conserver des boutures pendant un voyage, il faut les placer dans un sac plastique bien fermé, avec très peu d’eau.


Texte de Annie Nivière
Photographies de Hubert Nivière
Traduction en anglais de Christine Savage


Go to top of page / Retour au haut de page